L’Agglo Lens-Liévin s’engage pour l’éducation artistique

La Communauté d’Agglomération de Lens- Liévin (CALL) s’engage pour la première fois dans la mise en place d’un Contrat Local d’Éducation Artistique (C.L.E.A) en partenariat avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles Hauts-de-France (DRAC) et l’Éducation Nationale.

Chaque année, 5 artistes ou collectifs d’artistes seront en résidence sur le territoire pendant 4 mois, l’occasion pour les jeunes de fréquenter des œuvres, d’échanger avec des artistes, de se rendre dans les structures culturelles et se livrer à une pratique artistique. Les artistes choisis pour le CLEA 2018/2019 sont plasticiens, comédiens, vidéastes, beatboxers ou musiciens. Tous choisis pour le regard qu’ils portent sur notre territoire et leurs propositions artistiques.

Pour Philippe Duquesnoy, Vice-Président de la Communauté d’agglomération en charge de la Culture  » l’enjeu majeur de ce projet réside dans la rencontre du public avec l’artiste, le CLEA est un formidable outil de démocratisation culturelle. »

En intervenant notamment dans les institutions culturelles, les établissements scolaires, les établissements d’hébergements et services médico-sociaux et sociaux ou encore les établissements de santé, les artistes iront à la rencontre des habitants pour que chacun puisse vivre un moment privilégié au contact des arts et de la culture.

« Ce dispositif est une chance pour les habitants. Élus, enseignants,éducateurs, animateurs, sachez saisir et faire vivre ce CLEA pour créer de belles rencontres artistiques et humaines ! » Sylvain Robert, Président de l’agglomération Lens-Liévin.

Qu’est-ce que le Cléa ?

Le CLEA a pour ambition de sensibiliser, faire découvrir et appréhender la création contemporaine à travers une approche concrète de l’art. L’objectif est de donner à voir et comprendre la démarche artistique et le processus de création de plusieurs artistes d’horizons différents. Les gestes proposés peuvent revêtir des formes variées selon le public et l’artiste : rencontres, ateliers de création, expérimentations, performances, etc…
Le public est également amené à découvrir la production de l’artiste dans des lieux dédiés ou non (visites d’expositions, sorties spectacles).

Qui est concerné ?

Le CLEA s’adresse aux jeunes de 3 à 25 ans et aux professionnels qui les accompagnent, en temps ou hors temps scolaire : enseignants, animateurs, éducateurs, travailleurs sociaux et médicaux, professionnels de la culture,…
Des temps de formation destinés aux adultes encadrants peuvent être proposés. Le dispositif est offert à titre gracieux au public.

Comment y participer ?

Si vous souhaitez construire et mener une action avec l’un des artistes sur le thème « Territoire et mouvements » :
Bulletin d’inscription CLEA 2018/2019  téléchargeable à partir du 10 octobre sur www.agglo-lenslievin.fr/clea

 

LES ARTISTES


Atelier tout seul

Graphistes auteurs
Nicolas Carion et Valentin Delawarde sont tous deux diplômés de l’École Supérieure d’Art de Cambrai et détenteurs du Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique. Depuis 2014, ils ont eu l’occasion de travailler sur des projets d’éditions, de signalétiques ou de sites Internet et ont participé à plusieurs résidences d’artistes.

De l’objet imprimé aux installations en volume, ils questionnent sans cesse les médiums afin qu’un même projet puisse se décliner sous des formes diverses. Les techniques proposées diffèrent également selon l’espace d’intervention : impression numérique, sérigraphie, gravure, collage, mobilier, etc. Sensibles à la notion d’espaces et à l’histoire des lieux, leur travail graphique ne saurait prendre vie sans échanger avec les habitants et professionnels de terrain, les considérant comme une « véritable force de travail et d’inspiration ».
Informations
www.ateliertoutseul.com

Pistes de création
• imaginer et concevoir différents outils d’impression grâce à des matériaux de récupération
(presse, kits de pochoirs, tampons, etc)
• imaginer et créer une nouvelle typographie
• créer des images en lien avec l’espace public ou réinterpréter graphiquement les lieux
• initier à différentes techniques d’impression (sérigraphie, gravure, etc)
• imaginer et concevoir un espace d’expression libre
• imaginer et concevoir une scénographie (travail sur le volume)
• rassembler des groupes opposés
• traiter les thèmes de l’architecture, du territoire, du patrimoine, de l’itinérance, du paysage

 

Kate France – Cie Ciel 56

Théâtre – voix, vidéo, musique
Née en Angleterre, Kate FRANCE habite en France depuis 1992 et fonde la compagnie Ciel 56 en 2013 avec le musicien et compositeur électro-acoustique Eric Sterenfeld.
Créatrice et interprète dans le « live art », son parcours l’a amené à travailler avec des personnes de tous horizons. Dernièrement, son travail utilise l’oralité, l’image vidéo et la musique pour interroger des thématiques telles que le mouvement des peuples et des oiseaux, le temps et l’oubli, l’enfance, la vieillesse, le langage…

« Notre monde est poétique, singulier, drôle, et au cœur il y a la rencontre avec l’autre. Ce CLEA, pour moi, est surtout une histoire de rencontres, de rencontres entre le territoire, les personnes et la création. Avec comme outils principaux la voix et la vidéo, je propose d’aborder la thématique « territoire et mouvements» par les histoires que l’on raconte, et par un questionnement autour du regard. Combiner récit et image pour revisiter ce qui nous est familier et pour aller à la rencontre de ce que nous ne connaissons pas. Je proposerai qu’on réfléchisse ensemble à comment se mettre en mouvement. Parce que quand on est soi-même en mouvement, dans le sens le plus large, on voit autrement, on parle autrement, on entend autrement, on est prêt pour la rencontre. »
Informations
www.ciel56.com

Pistes de création
• « J’imagine par exemple des longues marches, des manifestations citoyennes, des portraits vidéo, des chorales improvisés,
des veillées, des repas, des projections plein air…mais on va sans doute en imaginer d’autres. Il faut d’abord qu’on se rencontre ! »
Diffusion
• pièce « Starling » : récits, vidéo et musique abordent la question de la migration sous un angle singulier et poétique avec la métaphore de l’oiseau.
• ciné-concert « My childhood » et « My ain folk » : mise en musique électro-acoustique des deux premiers volets de la trilogie de Bill Douglas (1972) qui retrace l’enfance et l’adolescence du cinéaste dans le petit village de Newcraighall dans un paysage industriel du Sud de l’Ecosse.

 

Hexpress – Cie Art Track

Musique, chant (rap, beatbox)
HEXPRESS est un ensemble musical et vocal composé de six artistes et musiciens professionnels aux multiples compétences et talents : auteur, compositeur, interprète, musicien, beatboxer, rappeur, créateur hybride. Ils forment une chorale atypique où chant, rap et beatbox se mêlent, se répondent pour composer à plusieurs voix une mélodie et un rythme commun. Leur expérience de l’écriture et de la musicalité est ainsi pleinement collective, complète, nouvelle et inédite.

Leurs voix, qu’elles soient déclamées, chantées, rappées, beat boxées sont leur unique instrument. Instrument simple et infini, que tout le monde possède et/ou peut apprendre à maîtriser. À travers tous leur projet, ils tentent de permettre à chacun de s’exprimer via cette voix qui leur est propre, de la façon la plus appropriée et pertinente.
Informations
www.ciearttrack.com

Pistes de création
• s’appuyer sur les sensibilités et histoires de chacun
• offrir des expériences libres autour de l’axe « voix et numérique » : créer un univers sonore sur des images, Musique Assistée par Ordinateur,…
• proposer des gestes artistiques « voix et écriture » : chant, rap, beatbox, écriture et mise en musique
• élaborer une création audio-visuelle (clip, lipdub, court-métrage)

Mikaël Bernard
Cie À Corps Rompus

Théâtre – écritures contemporaines
Mikaël Bernard crée sa compagnie en 2013. En parallèle de ses projets, il travaille auprès de Thomas Jolly ou le Théâtre des Lucioles comme assistant à la mise en scène. La compagnie A corps rompus a décidé de poser ses valises autour des écritures contemporaines, persuadée que les auteurs sont les observateurs de notre temps, qu’ils nous incitent à saisir les crises de ce monde tout en forgeant une nouvelle langue et avec elle de nouveaux mondes.

Durant cette résidence, Mikael Bernard assisté ponctuellement d’un comédien et d’un créateur musical interrogera le mouvement vers la citoyenneté. « C’est pour cela que nous faisons un théâtre « politique », dans son sens le plus pur : qui interroge/intéresse la cité. Nous proposerons par exemple des textes qui interrogent l’écologie ou la place de l’humain dans nos sociétés actuelles. Nous irons investir tous les territoires, tant physiques (les cours de récréations, les théâtres, les places publics, les espaces naturels, etc.) que numériques (radio, capsule vidéo, site internet). Tout cela nous le ferons, et nous le ferons avec vous. »
Informations
www.ateliertoutseul.com

Pistes de création
• créer une pièce radiophonique entre documentaire et fiction sur la notion de « communauté idéale »
• animer des ateliers d’écriture
• mettre en scène le travail d’écriture
• conduire des ateliers juke-boxes littéraires (lire du théâtre)
• travailler autour de la pièce radiophonique « Delta Charlie Delta » de Michel Simonot
Diffusion
« Pas savoir », d’Arnaud Rykner. Spectacle qui interroge
comment la grande histoire (les traumatismes de
la déportation ici) peut rejaillir sur la petite, l’intimité
d’une famille, d’une personne.

 

Esther Mollo et Jean Baptiste Droulers
Théâtre Diagonale

Théâtre – voix, vidéo, musique
Esther MOLLO se forme à la danse, au théâtre et au mime. D’abord interprète entre autre au Living Theatre et le Théâtre la Licorne, elle fonde Théâtre Diagonale dont elle assure la direction artistique et toutes les mises en scènes en 2009. Sa rencontre avec Jean-Baptiste Droulers l’initie à la projection dans le théâtre.

Le travail de l’ingénieur Jean-Baptiste DROULERS s’articule autour de la composition musicale pour l’écran et la scène, la conception et la réalisation de dispositifs sonores et visuels au théâtre, et l’ingénierie de systèmes interactifs dans le cadre d’installations d’art contemporain. Depuis 2009 et au fil de leur collaboration, Esther Mollo et Jean-Baptiste Droulers ont développé des objets hybrides où « corps-vidéo-son » sont les ingrédients d’une écriture dramaturgique plurielle. Naissent plusieurs projets comme « #Blanche Neige – 2048 », « Fait main » ou encore « Mary’s baby » classé parmi les 25 meilleurs spectacles d’Avignon off 2015.
Informations
www.theatrediagonale.com

Pistes de création
• travailler sur les rapports entre l’humain et les outils numériques : comment les nouvelles technologies et leurs pratiques modifient nos gestes et notre corps ?
• expérimenter la contrainte physique
• traiter la question du mouvement sur un territoire : comment un territoire est façonné par les mouvements de ses habitants ? Comment mettre en mouvement un territoire ?
• réaliser un clip vidéo via l’application « musical.ly »
• travailler sur l’image de soi et le transgénérationnel
Diffusion
• « #Blanche Neige – 2048 » : En mettant en scène une marâtre hyper connectée et en situant l’action en 2048, Esther Mollo et Jean-Baptiste Droulers revisitent le conte de Grimm en questionnant la notion de réalité et la modification de la perception de celle-ci suite à l’usage quotidien du numérique dans notre vie.
• « Fait main » : conférence-spectacle sur un sujet vaste et complexe : les fonctions de la main dans l’histoire et les arts

 

+ D’infos

Contacter clea@agglo-lenslievin.fr