VALORISATION DES DÉCHETS

Le programme de modernisation du service de collecte et de gestion des déchets a débuté au premier janvier 2017.  Les habitants de l’agglomération de Lens-Liévin ont ainsi commencé l’année 2017 en prenant de nouvelles habitudes : nouveaux jours de collecte pour tous les flux de déchets , modifications de fréquence de collecte du flux rouge …

ASSURER LE MEILLEUR SERVICE AU MEILLEUR COUT

Le programme de modernisation mis en place par la Communauté d’agglomération et son prestataire le Groupe Nicollin, entend offrir aux habitants la meilleure qualité de service possible, au meilleur coût. C’est également une manière d’encourager l’activité et l’emploi local. 
Par ailleurs, ce programme s’inscrit dans la démarche REV3 en favorisant notamment le développement de l’économie circulaire.

DEMANDE DE BADGE
D’ACCÈS EN DÉCHÈTERIE
LES DATES ET HORAIRES
DE RAMASSAGE DE VOS DECHETS
INFOS PRATIQUE
composer le n° vert gratuit
0800 596 000

Au 1er Octobre 2017, l’accès en déchèterie sera réglementé. 
Demandez votre carte d’accès ! Elle est gratuite.
cliquez sur l’image

A Pont-à-Vendin, une déchèterie nouvelle génération

Dans le cadre de son programme de modernisation du service de collecte et de gestion des déchets, la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin (CALL) a officialisé le 10 février 2017 la transformation de la déchèterie mobile de Pont-à-Vendin en déchèterie fixe. Cette déchèterie est accessible gratuitement aux seuls habitants de la CALL.
Cette nouvelle déchèterie est dimensionnée et équipée pour prendre en charge tous les types de « déchets ménagers » (cartons, textile, D3E, gravats, restes de peinture, branchages…), qui sont ensuite orientés vers les filières de valorisation adaptées (Valorisation matière (recyclage, compostage, réemploi,..) et valorisation énergétique…).

Ainsi les métaux récupérés servent à la fabrication de nouveaux alliages, les pneus à des revêtements de sol, les déchets végétaux se transforment en compost, le bois peut, après broyage, être utilisé pour la fabrication de panneaux de particules, les matériaux inertes recyclables comme les gravats ou les bétons de démolition, sont broyés et leurs composants sont séparés pour être ensuite réutilisés comme matériaux de construction, les produits électriques ou électroniques en fin de vie sont envoyés vers les filières spécialisées pour y être démontés, remis en état ou recyclés, les huiles usagées sont traitées et purifiées dans des installations de régénération afin de servir à nouveau de lubrifiants, etc.

À Wingles, la verrerie OI-Manufacturing recycle votre verre

Depuis le 1er janvier 2018, les 36 communes de l’Agglomération de Lens-Liévin sont passées à l’apport volontaire du verre. Le verre, recyclable à l’infini est une ressource précieuse. Et notre dépôt en bornes de collecte améliore son reconditionnement et diminue de facto la consommation des matières premières nécessaires à sa production. Tri sélectif, collecte en bornes, recyclage, distribution, logistique… la filière du verre sur notre territoire représente des centaines d’emplois. Là où, après la collecte assurée par les équipes du groupe Nicollin, plus de 160 employés trient le verre et le fondent à plus de 1200 degrés. Et comme par magie, des millions de bouteilles, flacons en ressortent, sans aucune impureté et prêts au réemploi.

Le financement du service de collecte des déchets

La mise en place de nouvelles déchèteries vise à favoriser le recyclage sur le territoire de la CALL, mais aussi à gagner en efficacité et donc à optimiser budgétairement le service de gestion des déchèteries. Pour rappel, le budget consacré à la gestion des déchets ménagers, pour les prestations de collecte, de traitement et de gestion des déchèteries, représente environ 30 millions d’euros par an, soit environ 25% du Budget global communautaire.
Ce service est financé, en partie, par la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) à hauteur d’1/3, des recettes liées notamment au soutien à la tonne triée par Eco-emballages et la revente des matériaux, pour environ 5 millions d’euros, le reste par le budget général.
En 2015, le taux de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) a été maintenu à 7,07% représentant une recette perçue d’environ 11,8 millions d’euros. Pour tenir compte des évolutions de service à compter de 2017, ce taux a été revu à la baisse à 6,07% (-1%) en 2016.

RAPPORT ANNUEL 2016 SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE PUBLIC DE COLLECTE ET D’ÉLIMINATION DES DÉCHETS
Cliquez ici pour consulter le rapport.