« Dépôts sauvages, stop aux dérapages » : Nouvelle campagne contre les incivilités

La Communauté d’Agglomération Lens-Liévin lance, ce mois d’octobre, une campagne de communication contre les dépôts sauvages. Objectif : poursuivre les efforts déjà engagés pour adopter les bons gestes pour le tri et l’environnement.

 

Madame Bonnemanière jette bien son verre, obtient des points avec Cliiink et les transforme en bons d’achats chez les commerçants locaux.

La machine à laver sur le coin du trottoir, les palettes abandonnées sur la voie publique après les travaux… C’est ce qui s’appelle le « dépôt sauvage », et c’est interdit. Certes les effets néfastes de ces incivilités sur le cadre de vie et l’attractivité de l’agglomération sont moindres que ceux constatés dans certains territoires, mais il est encore temps de les corriger.

L’Affaire de tous

Pour le rappeler, avec bienveillance mais fermeté, la CALL lance sa campagne « Dépôts sauvages, stop aux dérapages ! », dans le cadre de son programme de modernisation du service de collecte et de gestion des déchets. Le message est clair : il revient à tout un chacun de prendre la responsabilité de ses déchets, et d’adopter les bons gestes de tri et d’apport volontaire, en déchetterie ou en borne.

Déclinée sous forme d’affiches, spots radio et TV, ou encore d’encarts dans la presse et les journaux de la communauté d’agglomération, la campagne incarne les mauvais et les bons comportements à travers les personnages de Monsieur Jean Nérienafer, Monsieur Crapule et Madame Bonnemanière. Derrière les dessins animaliers, la CALL s’adresse à tous les habitants, et veut notamment sensibiliser les plus jeunes.

À noter que les dépôts sauvages, comme le souligne la campagne, exposent le contrevenant à une amende pouvant s’élever jusqu’à 1500 euros ainsi qu’à la confiscation du véhicule.

Pour tout savoir des règles du tri sélectif :
https://dechets-info-services.agglo-lenslievin.fr/