200km pour lutter contre le cancer

Jordan Lourdel, boulanger pâtissier, et Tiphanie Piquet, sapeur pompier et étudiante en sophrologie, ont relié 2 musées emblématiques pour lutter contre le cancer.

À leur arrivée au Musée du Louvre-Lens, les 2 compères soulignaient la difficulté de l’effort produit, sous une chaleur « insupportable ». « Nous avons parcouru 200 km sans dormir, non-stop, explique Jordan. Ce fut difficile, surtout sur les longues départementales, de jour sous le soleil, et de nuit dans le noir et le froid ». Arrivés vendredi 6 juillet, 10 heures au Louvre-Lens après 40 heures de marche, Tiphanie et Jordan sont partis Mercredi du Musée du Louvre à Paris. Dès le départ, ils ont été soutenus et suivis pendant quelques kilomètres. « Au départ, mais aussi pendant le parcours, nous nous sommes rendu compte que les gens étaient encore solidaires puisqu’ils nous fournissaient de l’eau, à manger et nous proposaient même de dormir », annoncent les deux marcheurs solidaires. Hospitalité qu’ils n’ont pas acceptés, « si on s’arrêtait, on sentait qu’on aurait eu du mal à répartir ».

Un jus d’orange et on repart ?

Arrivés « lessivés », Tiphanie et Jordan ne rêvaient que d’une seule chose : un grand verre de jus d’orange pressés. « Et un croissant aussi », sourit Tiphanie. Mais l’envie de lutter contre le cancer est telle que Jordan est prêt à se lancer dans d’autres défis, lui qui avait déjà fait Berck-Lens pour cette même cause. « Pourquoi pas lancer des marches de groupe de plusieurs dizaines de kilomètres, annonce-t-il. Je suis prêt à repartir ». Jordan a perdu sa mère et son beau-père décédés d’un cancer. Ces 200km il les a forcément fait en pensant à eux. « Tant que je suis en bonne santé, je donnerai de mon temps pour lutter contre cette maladie ». Et puis, pour rendre cette aventure encore plus belle, Tiphanie et Jordan ont rencontré des personnes atteintes d’un cancer sur leur chemin en direction du Louvre-Lens. « Ce sont même les premiers à nous avoir donné des bouteilles d’eau ».

 

1€ du km

Une dizaine de partenaires s’est liés avec ces marcheurs. L’une des entreprises, Proflam, installée à Bully-les-Mines, était présente à l’arrivée des marcheurs au Louvre-Lens. Proflam, fournisseur de granulés de bois pellés, a reversé 1 € pour chaque kilomètre parcouru. Elle a donc reversé un chèque de 200 € à l’Association Cartoons de Jordan.