Le Horse Ball de Meurchin en coupe d’Europe !

Sacrées championnes de France de Horse Ball la saison dernière, les filles du Meurchin Équitation se sont donc qualifiées pour la Champions League (récompensant les meilleurs clubs européens) de la discipline dont les rencontres se disputeront en Belgique à Moorsele, du 6 au 8 septembre.

Le Horse Ball, on ne connaît pas vraiment ce sport, et même pas du tout pour certains. Se jouant assis sur le cheval, une balle entourée de poignées de cuir circule sur le terrain, l’objectif étant de faire rentrer cette balle dans un panier de basket à la verticale situé des 2 côtés du terrain. Un match durant 2 fois 10 minutes. « C’est un sport dans lequel même le cheval se prend au jeu, en allant au contact des autres chevaux. Bien-sûr des limites sont instaurées, »explique Dominique Bouchery, le gérant du club. Et ce sport, peu connu chez nous, est Français ! Depuis plusieurs années, la France règnent sur la discipline que ce soit en mixte ou chez les dames, que ce soit aux championnats du Monde ou aux championnats d’Europe.

« Les filles font partie des favorites »

Dans la catégorie mixte, les clubs français et espagnol se partagent chaque année les titres de meilleur club européens. Chez les dames, les clubs français ont remporté 3 des 4 compétitions organisées jusqu’à aujourd’hui. L’an dernier ce sont des italiennes qui l’ont emporté. « Nous, malgré notre titre de champions de France, nous n’avions pas pu assurer financièrement le déplacement à nos joueuses, la compétition ayant lieu au sud du Portugal, affirme Dominique Bouchery. Mais cette année nous avons les moyens d’aller au bout de la compétition. Les filles font parties des favorites, comme toutes équipes françaises de Horse Ball participant à une compétition internationale ». 2 filles de l’équipe, amies d’enfance, ont été sacrées championnes du Monde et 2 fois championne d’Europe avec l’Équipe de France.

Les dames du Horse-Ball de Meurchin espèrent bien décrocher le titre européen.

Les filles ne seront pas seules à représenter le club lors de cette compétition. Les cadets, troisième du dernier championnat de France, auront la chance d’y participer aussi dans leur catégorie. Bénéficiant des impossibilités de déplacement des leaders du championnat 2017-2018. « J’ai plusieurs absences donc je n’espère pas de grands résultats, juste faire bonne figure et engranger de l’expérience », affirme Dominique, aussi entraîneur des cadets du club.

Sport amateur, sport oublié

Le Horse Ball est très peu médiatisé. Ce manque de visibilité oblige les clubs à lutter contre un manque de moyen cruel alors que l’équipement, l’entretien des chevaux et les longs déplacements sont coûteux . »Il y a 7 week-ends de rencontres dans notre championnat de France, chaque week-end il y a deux matchs, annonce Dominique. En moyenne, un déplacement coûte 500€, puisqu’il faut se loger, se nourrir, amener les chevaux sur place et les entretenir. » Quelques sponsors seraient donc les bienvenus pour le club (et les clubs de Horse Ball en général). « On représente tout de même la France à l’international, c’est quand même dommage », déclare-t-il. Le Meurchin équitation a alors créé une association, en 2017, afin d’obtenir quelques fonds qui permettront sûrement d’alléger les frais des compétitions.

L’équipe féminine du Horse-Ball meurchinois en route vers la Belgique et la Champion’s League.