A Loos-en-Gohelle, Région, Agglomération et CD2E annoncent le lancement de la « Cité de l’écotransition »

Xavier Bertrand, Président du Conseil Régional des Hauts de France, Sylvain Robert, Président de l’Agglomération Lens-Liévin, Jean-François Caron Président du cd2e, Benoit Brocq, Directeur du Pôle Métropolitain de l’Artois annoncent le lancement du projet de « Cité de l’éco-transition, Démonstrateur européen de résilience territoriale et accélérateur de la Troisième Révolution Industrielle ».

Un projet de territoire ancré dans la réalité

« Une turbine à projet pour inciter au changement d’échelle et une pédagogie renforcée pour accélérer la Troisième Révolution Industrielle », ce sont les maîtres mots de ce projet de territoire.  Projet d’envergure, qui s’est construit sur les 30 ans d’expériences menées notamment à Loos en-Gohelle et sur la base 11/19, devenue au fil des années véritable pôle d’excellence du développement durable. Ces lieux représentent aujourd’hui l’incarnation parfaite de la résilience territoriale, cette capacité de passer à un nouveau modèle de développement, plus vertueux tout en tirant les leçons du passé.

 

Xavier Bertrand, Jean-François Caron et Sylvain Robert – Loos-en-Gohelle Déc2017

Une Agglomération et un territoire qui s’engagent

Aujourd’hui c’est à l’échelle de l’Agglomération de Lens-Liévin et plus largement du Pôle Métropolitain de l’Artois, que va se déployer cet «Accélérateur de la TRI ». Ce territoire au cœur duquel se trouve le bassin minier, fort de ses 650000 habitants, de son Nouveau Centre Hospitalier, du Louvre-Lens, du cd2e et ses sites démonstrateurs , du cerdd, de la pépinière d’écoentreprises, de ses écoquartiers, de Vivalley, des projets ANRU, de la Chaîne des Terrils, du centre de formation des Apprentis d’Auteuil, s’engage à titre d’exemple pour :

• La transition et l’efficacité énergétique : du charbon aux ENR
• Les circuits courts et l’ agriculture durable
• L’économie circulaire intégrée dans tous les marchés publics avec l’intégration de la clause REV3 dans des appels d’offres et marchés publics, pour favoriser les circuits courts, l’écoconception des bâtiments, les énergies renouvelables…
• L’aménagement durable
• La participation active des habitants

 

 

Une turbine à projets et des outils démonstrateurs concrets au service des communes et des entreprises

C’est avec cet écosystème d’acteurs déjà identifiés et actifs chacun sur leur secteur, une structuration des services et également des mesures incitatives fortes que la « Cité de l’écotransition , accélérateur de la TRI» prend vie.
Une véritable «turbine à projets» pour accompagner les acteurs, structurer les filières économiques, partager les expériences entre collectivités, en un mot : rendre possible les envies d’action.
Ainsi : le Cerdd outille et accompagne les acteurs au développement durable, le cd2e structure les filières économiques et accompagne professionnels et collectivités, la Chaîne des Terrils préserve le patrimoine et l’écocitoyenneté, Culture Commune agit pour le développement culturel, TEAM² porte l’ingénierie de l’économie circulaire, le Club Noé porte l’économie de fonctionnalité et de coopération, la pépinière d’écoentreprises et le centre Quadraparc appuient les entreprises et hébergent les starts- up, des réseaux de villes pairs inspirent et montrent la voie et de nombreuses autres initiatives sont
en cours !

Le cd2e positionné comme opérateur stratégique au service de ces territoires, présente sa feuille
de route régionale 2018  2020 au Président de Région Xavier Bertrand.


Depuis 15 ans, le cd2e poursuit l’ ambition de faire de l’éco-transition une réalité significative au service des questions environnementales et du développement économique régional.

Dans ce projet, le cd2e est visé comme opérateur stratégique. Aujourd’hui, présentant sa feuille de route au Président de Région, le pôle agit sur 3 secteurs : les énergies renouvelables décentralisées, le bâtiment durable et l’économie circulaire, ce auprès de 3 types d’acteurs:

• les éco-entreprises ( 900 en Hauts-de-France dont 80% de TPE) qui ont besoin d’un accompagnement spécifique
• les entreprises et filières économiques , maillon essentiel en demande d’expertises pour faire
évoluer leurs services et leur modèle économique,
• les collectivités , levier important à travers leurs politiques publiques et leurs achats (10% du PIB en France).

Sur le secteur du bâtiment durable,le cd2e entend massifier la construction et la rénovation thermique performantes.
Pour cela, une « garantie qualité » et un accompagnement ciblé et coordonné doivent être apportés aux acheteurs (ménages, bailleurs, collectivités) , des formations doivent être proposées aux professionnels pour monter en compétence, mieux coopérer en groupement et apporter des réponses efficaces et groupées. Le théâtre de l’écoconstruction, outil démonstrateur clé du cd2e sera ainsi agrandi et modernisé afin de répondre à l’ensemble de ces enjeux.

Sur le secteur des énergies renouvelables décentralisées, le cd2e prévoit de déployer les énergies renouvelables et relancer le solaire (PV/Thermique)
Pour cela, le cd2e entend porter une dynamique solaire régionale d’envergure, continuer à structurer la filière dans
le cadre de REV3, porter son outil démonstrateur LumiWatt (plateforme de tests sur les technologies solaires) comme centre de référence sur le solaire en Hauts-de-France et développer les compétences.
Ces projets solaires ont été ciblés aujourd’hui par le Président de Région comme un axe majeur pour les Hauts-de-France.

Développer l’économie circulaire en Hauts-de-France afin de réduire la consommation de ressources
Pour cela, le cd2e déclinera la feuille de route « économie circulaire » de la Commission européenne ,développera le réemploi et le recyclage dans les secteurs du bâtiment, du textile et des sédiments , continuera de développer les compétences ACV auprès des filières et entreprises en région Hauts – de- France.

A l’heure du One Planet Summit, un changement d’échelle soutenu par le Président de Région

L’ambition du territoire de « Cité de l’écotransition » est structurante et les outils d’application pratiques existants sont des sources d’inspiration et des propositions concrètes de changement au service de la dynamique REV3.
A l’heure où le One Planet Summit ouvre et que les sujets environnementaux sont à nouveaux sur le devant de la scène, Xavier Bertrand a ciblé le terrain comme étant la seule réelle force de propositions et de solutions aujourd’hui, « Le terrain est riche ici, hé bien il faut planter ! ».

Ainsi la dynamique est enclenchée : une étude de faisabilité et un mode projet sont mis en place avec l’agglomération de Lens-Liévin, le PMA et les acteurs de l’écosystème. Les résultats seront présentés au Président Région avant l’été 2018.