Mathieu Defontaine, nouveau recordman de l’heure

Il l’a fait ! Mathieu Defontaine devient le recordman de l’heure des Hauts-de-France. Il succède à Christian Palka, dont le record tenait depuis 50 ans.

 

En une heure, le jeune entrepreneur de 34 ans et cycliste amateur, a parcouru 43,275 kilomètres sur la piste du STAB de Roubaix. Soit quasiment un tour et demi de piste de plus que l’ancien record qui s’élevait à 42,933 kilomètres. Encouragé puis félicité par le désormais ex-recordman, Christian Palka, le bruaysien, à bout de souffle, il n’a pu retenir ses larmes à l’arrivée, tombant dans les bras de sa famille « Je l’ai battu là c’est sûr ». « C’est tellement difficile, réagit-il. Tellement différent de ce que j’avais imaginé. À un moment, je ne savais plus où j’étais sur la piste. » Il est vrai que tourner pendant une heure à plus de 43 km/h de moyenne, ça doit… tourner ! Et quand, au lendemain de son record, nous lui demandons s’il a bien récupéré : « Pas du tout ! Il va me falloir plusieurs jours ».

Un record, et une histoire

Passionné de cyclisme, Mathieu a grandi près du vélodrome de Bruay, c’est là qu’il a forgé sa passion de la petite reine. Le 2 septembre 1994, Mathieu admire Miguel Indurain, 4 fois vainqueur du Tour de France, tenter de battre le record du monde de l’heure. « Je regardais à la télévision et je me suis dit qu’il fallait être complètement dingue pour faire ça. » 24 ans après, le folie s’est emparée de lui. Après une carrière en amateur, réalisée sur route, il se lance l’été dernier dans ce défi « complètement dingue ».

Mathieu s’est renseigné sur ce record des Hauts-de-France, puis a rencontré Christian Palka avant de dévoiler ses ambitions. Sa réponse : « Vas-y, lance toi ». Le Bruaysien a alors, pendant 8 mois, préparé cette journée. Avec son staff et grâce à sa start-up M Datas Performance (intégrée au cluster sport et bien-être de la CALL : Vivalley), il a étudié, analysé ses performances, il s’est entrainé. « On savait que ça allait être dur. Être un bon pistard, c’est le travail de toute une vie, je suis un spécialiste de la route et du peloton, explique-t-il. » Mais Mathieu, vous êtes un routard amateur mais aujourd’hui recordman régional de l’heure sur piste… « Oui, ça fait marrer tout le monde quand je dis que je suis un mauvais pistard mais que je suis un recordman de l’heure des Hauts-de-France ».

Un écart qui aurait pu être plus conséquent

Le fait de ne pas être un spécialiste de la piste, de manquer de repère par moment, Mathieu a perdu quelques mètres. « À cause de mon manque de technique sur la piste, en faisant le calcul, j’ai peut-être perdu 500 mètres. » Mathieu a pu compenser grâce à ses capacités physiques. Une question nous brûle donc tous les lèvres : Mathieu va-t-il tenter d’améliorer sa technique sur piste et améliorer son record ? « Non, j’arrête ma carrière sportive sur un record, c’est magique. Ce mardi, j’ai touché le Graal sportif. » Pas d’amélioration en vue donc, mais nulle doute que par sa performance, son professionnalisme, sa joie et sa sympathie, Mathieu aura marqué les esprits des centaines de spectateurs présents ce 12 juin 2018.