L’agglo se positionne pour l’accueil de la Bibliothèque Nationale de France

La communauté d’agglomération a répondu à l’Appel à Manifestation d’Intérêt lancé par la Bibliothèque nationale de France (BnF) et déposé son dossier de candidature ce vendredi 16 octobre. L’objectif pour l’institution nationale : la création d’un pôle regroupant le centre national de la presse et les collections de la BnF. La CALL proposera plusieurs solutions d’implantations : Avion (sur 6Ha), Lens (sur 2Ha) et Liévin (sur 2,5 Ha).

La BnF donnera suite à cet Appel à Manifestation d’Intérêt en Janvier 2021, pour une mise en exploitation des lieux en 2026.

Une décision favorable de la BnF pour l’un des trois sites proposés conforterait l’ambition de la collectivité de constituer un véritable hub de la connaissance, unique en Europe, sur son territoire, aux côtés du Louvre-Lens, du pôle de conservation du Louvre, de l’Université d’Artois ou encre du cluster Louvre-Lens Vallée.

Sur un même territoire, la convergence des projets du nouveau pôle regroupant conservatoire national de la presse et centre de conservation pour les collections de la BnF et ceux du musée du Louvre permet d’esquisser des axes scientifiques et culturels communs, ayant trait à l’éducation, à l’image, à la recherche-action en médiation, ou à l’innovation en lecture publique et dans la lutte contre l’illettrisme et l’illectronisme…
Marie LAVANDIER, Directrice du musée du Louvre-Lens 

Afin de s’approprier ce pôle culturel, la Communauté d’agglomération pourrait présenter, dès sa candidature retenue, la création d’une « maison des projets » dédiée, mise en place avec le monde associatif, économique, institutionnel et les habitants du territoire. Une initiative qui avait déjà été prise avec la Région lors de l’implantation du Louvre à Lens.

Notre candidature présente de sérieux atouts pour assurer un fonctionnement efficace au nouveau pôle de la BnF. Elle permet aussi d’ancrer ce projet dans une dynamique culturelle en cours, bâtie sur un modèle coopératif et collaboratif. C’est aussi une incroyable opportunité pour constituer un hub de la connaissance, aux côtés notamment du Louvre et de l’Unesco. Les fonciers proposés seront remis à l’euro symbolique et le coût lié aux études préalables sera pris en charge (pyrotechnie, archéologie préventive…). Selon les sites, notre participation peut s’élever jusqu’à 5.000.000 € H.T sur le foncier. Une contribution annuelle sur le fonctionnement sera étudiée. À ces montants viendront s’ajouter des aides de la Région Hauts de France et du Département du Pas-de-Calais.
Sylvain ROBERT, Président de la Communauté d’agglomération de Lens-Liévin.

 

L’Appel à Manifestation d’Intérêt BnF complet sur le site de la Bibliothèque Nationale de France.

Sourd ou malentendant ?