La BEI conclut avec la CALL pour des projets d’envergure sur le territoire

La Banque européenne d’investissement (BEI) conclut avec la Communauté d’agglomération de Lens-Liévin (CALL) un contrat de financement de 80 millions d’euros pour des projets dédiés à l’eau, l’assainissement, la lutte contre les inondations et la gestion des déchets.

  • Un apport de 80 millions d’euros au service de projets de développement durable bénéfiques pour l’environnement et la biodiversité du territoire.
  • Un projet en phase avec les priorités européennes en matière de protection de l’environnement, d’énergie durable, de cohésion sociale et territoriale.

 

Le territoire, dans le cadre des projets innovants du mandat en cours, a sollicité la BEI afin de financer une partie des opérations de modernisation et d’innovation à entreprendre dans les infrastructures d’eau potable, d’assainissement, de lutte contre les inondations et de gestion des déchets solides.

Les investissements concernent notamment le renouvellement de 73,5 km de conduites d’eau potable, de 5000 branchements et de 64,4 km de collecteurs assainissement. Ils prévoient également l’amélioration de la sécurité contre les inondations et la lutte contre l’érosion par la sécurisation et la réhabilitation d’environ 62 km de berges et la construction de bassins de rétention. L’amélioration de la collecte, du tri et du recyclage des déchets solides se fera par la mise en place de 500 bornes enterrées à apport volontaire pour la collecte sélective, de 1 600 bacs à roulettes, de 3 000 composteurs domestiques, de 300 composteurs collectifs ainsi que l’extension du réseau des déchetteries.

Les investissements réalisés au travers de cet emprunt contribuent à la réalisation des objectifs prioritaires de la BEI et de l’Union européenne en matière de protection de l’environnement, d’énergie durable et de politique de cohésion au niveau régional. Après une période d’instruction technique et financière ainsi qu’une visite sur site de deux jours, la BEI a répondu favorablement à la demande de financement de la CALL dont le coût total du projet a été évalué à 170 millions d’euros. La BEI en financera 80 millions d’euros, versés en dix tranches maximum. Les 90 millions d’euros restants proviennent de l’autofinancement et de subventions. Cet accord offre la possibilité à la CALL de réaliser ses projets dans les conditions les plus avantageuses possibles, préservant ainsi son équilibre financier.

« Notre projet de territoire est grand et nos ambitions sont fortes pour nos usagers. La préservation des ressources naturelles, de la biodiversité, les mesures d’atténuation et d’adaptation aux effets du changement climatique sont au cœur de nos actions quotidiennes. Le soutien de la BEI est donc une marque de confiance et d’optimisme pour la prise en compte de ces enjeux fondamentaux. Ainsi, nous nous donnons les moyens de préserver et de protéger l’agglomération tout en laissant place à l’innovation, pour un futur durable.»
Sylvain Robert, Président de la CALL

« Les infrastructures d’eau potable, d’assainissement des eaux usées, de gestion des déchets et de prévention des inondations sont des équipements essentiels au bien-être et à la qualité de vie des populations et comptent parmi les priorités d’investissements dans les biens publics de la banque des européens. Je me félicite que la BEI puisse à travers ce prêt contribuer à un développement plus durable et respectueux de l’environnement des territoires et des habitants de l’agglomération de Lens-Liévin ».
Ambroise Fayolle, Vice-président de la BEI

 

 

Sourd ou malentendant ?