Le nouveau château de Lens pour sécuriser la ressource en eau

La CALL poursuit actuellement la sécurisation de son réseau d’eau potable sur son territoire. Celle-ci est motivée par la mise en service de nouvelles sources de production, de nouveaux réservoirs ainsi que par la nécessité d’améliorer l’autonomie de fonctionnement de ses réservoirs et des zones de distribution.

Voir l’article sur le château d’eau de Bully-les-Mines. 

À Lens, depuis juillet 2020, un nouveau château d’eau, visible de la route de La Bassée, est en service. D’une capacité de 5000 m3 (2 cuves de 2500m3), il se situe à proximité du réservoir existant de la ZUP de Lens. La capacité de cet ancien réservoir lensois, construit dans les années 70, était devenue insuffisante face à l’évolution de la consommation. D’une capacité de 1000m3, il voyait transiter des volumes journaliers de 10 000m3/j. L’ouvrage était donc fortement sollicité par les nombreux cycles de remplissage/vidange et son faible volume n’aurait pas garanti la continuité de la distribution des usagers en cas d’incident sur le réseau. Le nouveau réservoir, malgré sa petitesse, 27 mètres de haut, (cf, celui de Bully culmine à 40 mètres de haut), n’en est pas moins performant. Il permettra de sécuriser la distribution aux usagers grâce à une autonomie de 8h, au lieu de 2h avec l’ancien ouvrage. Ce château d’eau donnera également la possibilité à la CALL et ses partenaires de sécuriser, de nettoyer, l’ancien réservoir situé à quelques mètres.

Ces deux réservoirs permettront d’alimenter la partie Est de la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin en facilitant la mise en équilibre des réservoirs de Lens et de Harnes. Son champ d’action ne s’arrête pas à la zone de distribution de Lens. Le réservoir d’Hulluch devenu trop vétuste pourra également être supprimé et, avec de nouvelles interconnexions qui seront créées, la sécurisation des réservoirs d’Eleu-dit-Leauwette et Avion sera acquise.

 

Travaux lancés en 2018. Architecture de l’ouvrage par Merlin (mandataire) – Avant-Propos Architectes – Bérim, le génie civil attribué à Balestra, la réalisation des équipements hydrauliques au Groupement CIEMA/SET, lot VRD-Aménagement des Espaces Verts Groupement Sogéa Nord Hydraulique/Ehtp. Montant de l’opération : 6.230.000,00 € HT financé à hauteur de 25 % par l’Agence de l’eau Nord-Picardie.

 

 

 

 

Sourd ou malentendant ?