CLEA 2021-2022 – Quels artistes seront en résidence sur le territoire ?

La Communauté d’Agglomération de Lens- Liévin (CALL) s’engage pour la quatrième année dans la mise en place d’un Contrat Local d’Éducation Artistique (C.L.E.A) en partenariat avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles Hauts-de-France (DRAC) et l’Éducation nationale.  Cette année, la choix du thème s’est porté sur « Mes espaces de vie, ma bulle d’air ».

 Le Contrat Local d’Éducation Artistique a pour ambition de sensibiliser, faire découvrir et appréhender la création contemporaine au plus grand nombre à travers une approche concrète de l’art. Tourné principalement vers le jeune public, il vise à développer l’esprit critique des jeunes par le biais de rencontres et d’expérimentations avec les artistes. Le public est également amené à découvrir la production de l’artiste (expositions, spectacles).

 

Le chiffre

2653 personnes

ont découvert l’univers artistique de plasticiens (notes visuelles, découpe papier, fresque, pochoir), ont appris à créer un livre, à manier l’appareil photo et la vidéo, ou se sont exprimés par la danse et le rap, sur l’année scolaire 2020/2021. (Infos sur le CLEA 2020-2021)

 

Dates clés & thématique

Cette année, un graffeur, une scénographe urbaine, un auteur-conteur, deux circassiens et une designeuse seront en résidence-mission du lundi 4 octobre au mercredi 13 octobre 2021 puis du lundi 7 mars au mercredi 22 juin 2022. Ils inviteront à respirer autour de la thématique « Mes espaces de vie, ma bulle d’air ». Etre entouré de ses amis, prendre un repas en famille, lire dans son canapé, s’amuser dans une cour d’école, flâner au marché, courir dans un parc ou en salle de sport. Et vous, quelle est votre bulle d’oxygène, votre espace de sérénité et de joie ?

 

Sensibiliser à la création contemporaine, c’est rencontrer un artiste, une œuvre, c’est prendre part en pratiquant, en performant. Le CLEA s’adresse aux jeunes de 3 à 25 ans et aux professionnels qui les accompagnent, en temps ou hors temps scolaire : enseignants, animateurs, éducateurs, travailleurs sociaux et médicaux, professionnels de la culture. Les artistes offrent leur savoir-faire et fournissent le matériel spécifique. Toutefois, les structures doivent s’investir, anticiper et prévoir un budget matériel minimum (fourniture, transport) pour mener à bien un projet co-construit avec l’artiste.

Vous souhaitez…

> mener une action avec l’un des artistes cette année
> participer à la présentation officielle des artistes le mercredi 6 octobre 2021 de 14h à 16h30 (accueil dès 13h30) à l’Église désacralisée Sainte Marguerite, place de la Marne à Sains-en-Gohelle.
> organiser ou participer à un atelier de pratique artistique entre le 4 et le 13 octobre 2021

Contactez Laura Descamps, coordinatrice CLEA
Par mail : clea@agglo-lenslievin.fr
Par téléphone : 03-91-84-22-94

Remplissez une fiche d’intention de projet et l’envoyer par mail ici (fichier .docx)
Infos sur les ateliers de pratiques artistiques ici (fichier .pdf)

 

Retrouver la plaquette de présentation des artistes en cliquant ici

 

Les artistes en résidence

    • La Plaine de Joie
      François Pestel et Tanguy Simonneaux, circassiens (portés acrobatiques, jonglage, roue allemande, roue Cyr)

Créée en 2006, la compagnie est née du désir de Tanguy Simonneaux de développer des spectacles mêlant le cirque et le théâtre, le visuel et la parole, la force physique et l’univers poétique pour toucher un large public dans ses retranchements sensibles, avec au centre de ses créations la présence de la roue allemande et de la roue Cyr. Au fur et à mesure des projets, d’autres artistes sont venus étoffer l’équipe artistique, comme François Pestel, jongleur de formation, qui travaille également les équilibres sur objets, le détournement d’objets et les acrobaties. En ces temps de crise sanitaire qui nous obligent à nous adapter et à inventer d’autres façons de vivre et d’être, la Plaine de Joie propose de questionner notre place dans l’univers, dans la société et notre rapport au monde, à la nature, aux autres.

Le cirque est un art créatif et novateur, populaire et dynamique, reconnu pour être un moyen d’encourager l’estime de soi, la confiance en soi et dans les autres, la maîtrise du corps, l’expression corporelle et la créativité. A travers des gestes circassiens, il s’agira d’aborder nos espaces de vie sous d’autres angles de vue pour en retenir le meilleur, trouver les ressources fondamentales en nous et avec les autres pour accepter les changements, être capable de se relever et de persévérer, faire la part belle à l’imaginaire pour se construire un espace de bien-être et de légèreté, transcender l’ordinaire en extraordinaire, offrir des bulles d’air.

Infos sur laplainedejoie.fr

 

  • Léa Wlodarczyk
    Plasticienne designeuse

    Itinéraire bis, expérimentation lors du workshop Art et Architecture dans l’espace urbain au Mac Val, 2015

Léa Wlodarczyk utilise le design et les arts plastiques comme outils sensibles et multiformes pour tenter de comprendre le monde, mettre en forme des possibles et construire un futur durable. Après l’obtention en 2014 du Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique en design, elle intègre le master “Espace public” de Saint-Etienne, une formation pluridisciplinaire qui mêle design, sociologie et approche sensible de la ville. Elle poursuit son travail de recherche sur l’espace public au sein de l’agence de design étrangeOrdinaire (Nîmes) puis en résidence au laboratoire de recherche la Paillasse (Paris).

La notion de partage et de vivre-ensemble est au cœur de son travail. Pendant sa résidence, elle vous invite à rêver et faire ensemble afin de proposer de nouveaux points de vue sur le territoire et ses espaces de vie. Produire des objets atypiques ou détourner des objets, expérimenter l’urbanisme participatif, mener des chantiers collectifs, recueillir des témoignages, créer des cartographies sensibles ou encore questionner l’espace numérique : réinventons l’espace !

 

  • Bilel ALLEM
    Graffeur, illustrateur, graphiste, film d’animation

Né quelque part entre le graffiti Hip Hop et les mangas japonais, d’abord autodidacte puis diplômé de l’Ecole des Métiers du Cinéma d’Animation d’Angoulême, Bilel Allem est un artiste à l’identité libre et surréaliste. S’il fut un temps concentré sur les fresques murales, ses travaux s’orientent tout autant vers la réalisation de films d’animation, pour la télévision (émission «Désintox», ARTE), le spectacle vivant (PNL Tournée des Zenith, 2018 ; Lettre À Nos Mines, Cie Trous D’Mémoires, 2017), ou le vidéoclip (Snoop Dogg feat Blakkamoore, 2019).

En plus de réguliers projets d’action culturelle, il continue sa carrière d’illustrateur-réalisateur, pour des artistes (Cheeko, Nawel Ben Kraïem…), médias (Yard, SURL, Abcdrduson…) et institutions, en solo ou avec le collectif « Les Enfants Sauvages » dont il est à l’origine.

Hybride dans ses inspirations et dans ses formes, son art s’évertue à mêler les techniques et les codes graphiques acquis au cours de son parcours artistique. L’ouverture créatrice venue de sa formation, conjuguée aux codes visuels du Hip Hop, donne des réalisations colorées comme le rap des années 80, expressives comme les héros des BDs nipponnes, engagées comme le cinéma de Spike Lee.

Lors de la résidence CLEA, il souhaite travailler la fresque, l’illustration ou le collage sur des endroits visibles, symboliques, facilement appropriables par les habitants. La polyvalence de sa pratique l’amènera peut-être à expérimenter le film d’animation ou l’image animée ou fixe via le processus de réalité augmentée.

Clip Musical— Cheeko – « Parfait » Production Baco Records (Danakil), réalisation graphique Bilel Allem

 

  • Clara Walter
    Scénographe urbaine

Chorégraphie et déambulation des objets scénographiques par les habitants pendant le festival « Les Praticables » à Bamako en 2019

Spécialisée en scénographie urbaine, Clara Walter s’intéresse à la ville, à l’espace, aux personnes qui l’habitent. Elle aime travailler sur des projets collectifs qui mobilisent et fédèrent les habitants et leurs territoires. Le temps de l’immersion, de l’observation lui est précieux. Les passants dans la ville, leurs multiples façons de s’approprier l’espace public et le mobilier urbain sont une source inépuisable de questions, d’inspirations. Ses expériences l’ont menée dans des territoires très divers : à Lille, à Strasbourg mais aussi au Mali et à Mayotte. Pour chaque projet, il s’agit d’interroger l’espace et d’imaginer diverses façons d’occuper un lieu.

Pendant sa résidence sur l’agglomération de Lens-Liévin, Clara Walter souhaite inviter le public à porter un regard neuf sur les interactions qu’il a avec son environnement, à observer la théâtralité et la poésie qui se dégagent de cet espace. Il s’agira ensuite d’en jouer, d’y mêler le vrai et le faux, d’y convier l’inattendu, d’intensifier ou décaler des actions quotidiennes pour les réinventer.

La scénographe vous proposera des ateliers ludiques et diversifiés : collecte d’instants urbains, jeu théâtral et corporel, performances. La photo, la vidéo, des installations plastiques participeront aussi à ce travail de scénographie urbaine.

Infos sur clarawalter.fr

 

  • Eric Pintus
    Auteur, conteur

© Victor Leloup

« À la rencontre des résidants et résidents pour juste tenter de faire ensemble autre chose que ce que l’on fait d’habitude, chacun de notre côté. Quoi faire d’autre d’ailleurs ? Partager. Essayer de partager. Ne pas réussir à partager. Petit-fils de mineur, fils de métallo – ça c’est pour la partie biographique – je sais les métiers d’acteur, de lecteur, de conteur et d’auteur. Écrire. Partout. Là où on s’y attend. Là où on s’y attend moins. Là où on ne s’y attend pas. Écrire. Dans tous les sens. Varier les formes, les supports, les styles, les genres. Écrire. Avec toutes celles et ceux qui voudront être de l’aventure. Oser écrire. Pour se dire. Pour se lire. Pour se souvenir. Pour devenir. Pour rire. Comme autant de jeux, de chemins, de voyages, de rencontres, de métamorphoses. Curieux des formes que cela peut prendre. Ensemble ! »

Infos sur ericpintus.net

 

Contact référents auprès de l’Éducation Nationale

Lionel Lefebvre, référent Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle sur le bassin 11

Isabelle Brongniart, conseillère pédagogique en arts visuels : isabelle1.brongniart@ac-lille.fr

Alexandra Pulliat, coordinatrice DAAC (Délégation Académique aux Arts et à la Culture) : 06-12-39-08-65 // alexandra.pulliat@ac-lille.fr

 

 

 

 

Sourd ou malentendant ?