Dans le Pas-de-Calais, le chômage au plus bas depuis 10 ans

En ce début du mois de juin, toute l’attention s’est portée sur les chiffres de l’emploi dans le Pas-de-Calais. Annoncés par le Préfet, Fabien Sudry, devant les acteurs socio-économiques du département et les présidents des collectivités locales, les chiffres confirment une amélioration continue de l’emploi et de l’activité économique dans le Département.

 

L’année 2018 a permis de conforter la forte dynamique de croissance d’activité des entreprises dans tous les secteurs (+5,18%), déjà amorcée en 2017, constatée notamment avec l’augmentation des recettes TVA (+1,69%), d’impôt sur les sociétés (+2,04%) ou des droits d’enregistrement (+2,80%). S’agissant du nombre de licenciements économiques établis à 1890 pour l’année 2018 (dont 51,3 % pour les entreprises de moins de 10 salariés), la nette diminution observée souligne la conjoncture économique plus favorable, au regard du nombre de licenciements annuels des années 2014-2015 (3680 par an).

Le taux de chômage départemental (10,8 % au 3eme trimestre 2018) continue à baisser ; il est au plus bas depuis 10 ans et vient de passer en dessous de la moyenne régionale.

Les arrondissements de Calais et de Lens, plus marqués par les précédentes crises, ont créé des emplois salariés à des niveaux importants (+410 postes pour Lens-Liévin dans les services / commerce / tourisme / construction et + 350 postes pour Calais dans les services / construction) concourant à cette dynamique bien orientée de diminution programmée du chômage. Sur l’ensemble du département, les perspectives de recrutement suivies par Pôle Emploi et les missions locales sont orientées à la hausse.

 

Enfin, sur l’agglomération de Lens-Liévin, comme sur l’ensemble du bassin minier, les ambitieux programmes de rénovation urbaine (ANRU – ERBM)  vont, sur une décennie, impacter à la hausse l’activité dans le domaine de la construction et de la rénovation.

Le 3 juin dernier, Fabien Sudry, préfet du Pas-de-Calais et Nicolas Grivel, Directeur Général de l’Agence National pour la Rénovation Urbaine (ANRU), signaient en compagnie des élus du territoire (Jean-Marc Tellier, maire d’Avion, Sylvain Robert, maire de Lens et président de la CALL et Laurent Duporge, maire de Liévin) la déclaration d’engagement au lancement de la deuxième phase de réhabilitation urbaine.

Sourd ou malentendant ?