Départs en vacances & animaux de compagnie : Il existe des solutions !

Comme chaque année, la fourrière animale de la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin (CALL) constate malheureusement une augmentation du phénomène d’errance d’animaux de compagnie à l’approche des vacances. Un phénomène récurrent contre lequel la CALL lutte vivement.

 

 Je pars en vacances, je n’abandonne pas mon animal !

 Mon chien, mon chat ou même mon lapin, j’en prends soin ! Les propriétaires d’animaux de compagnie ont des devoirs et des responsabilités envers ces derniers. Avec une espérance de vie en moyenne de 11 ans chez le chien et de 16 ans chez le chat, il est important de prendre conscience que l’acquisition d’un animal de compagnie est un engagement sur plusieurs années. Il est impératif de bien se renseigner avant l’adoption sur leurs besoins qu’ils soient alimentaires, hygiéniques, médicaux, ou même sur les éventuels modes de gardes d’animaux. Des lois contre la maltraitance et l’abandon d’animaux ont été mises en place. L’abandon est considéré par la loi comme un acte de cruauté passible de 2 ans d’emprisonnement et d’une amende pouvant s’élever à 30000€.

Cette augmentation du phénomène d’errance, constatée par la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin, à l’approche des vacances estivales, est notamment dû à l’augmentation des animaux abandonnés illégalement. La fourrière animale de la CALL constate également une augmentation d’entrées des chatons sauvagement délaissés dans des cartons dans la rue ou devant la fourrière. Nous rappelons l’importance de contacter une association afin d’abandonner les portées de chatons dans les meilleures conditions possibles, afin d’être rapidement adoptés dans un nouveau foyer. Pour éviter le phénomène de surpopulation des chats, pensez à la stérilisation de votre chat.

 

De nombreuses solutions existent pour les propriétaires d’animaux de compagnie.

La pension pour chiens et chats 

C’est ce que Marion, 25 ans, a décidé de lancer récemment. Depuis le 1er Juillet dernier, cette amoureuse des animaux propose ses services de gardes via sa micro-entreprise : Com’ma la maison. Basée à Sains-en-Gohelle, Marion, devenue donc Petsitter après des études de communication et marketing, accueille désormais, dans sa « maison de vacances pour chiens et chats », les animaux dont les propriétaires doivent s’absenter plusieurs jours. « Je vis avec eux, je les promène, je joue avec eux, explique l’auto-entrepreneuse. Le concept de cette pension c’est l’anti-stress pour l’animal et son maître. L’animal n’est pas stressé, il est choyé, et le propriétaire a des nouvelles quotidiennes via des appels, des photos ou les réseaux sociaux ». Le bien-être de l’animal est au cœur de ses préoccupations. « Je m’adapte avec les propriétaires de l’animal, annonce Marion. Ils peuvent me transmettre les affaires de l’animal afin qu’il puisse garder ses habitudes mais tout est à disposition au cas où ». Avoir un chien ou un chat qui se sent bien dans ses pattes, c’est un peu la devise de Com’ma la maison. S’ajoutent à cela des gardes pour la journée, des promenades canines pour les propriétaires ne pouvant rentrer à leur domicile le midi, par exemple, ou encore des visites à domicile. « Il se peut, notamment pour les chats, que le propriétaire ne souhaite pas le mettre en pension. Je me rends donc au domicile des propriétaires pour les nourrir, les sortir, vérifier qu’ils sont en bonne santé. Toujours en m’adaptant, je peux m’y rendre plusieurs fois par jour selon le souhait du propriétaire (2 fois/jour minimum pour un chien) ». Une solution qui permettra à votre animal de garder cet esprit de cocon autour de lui.

@Com’ma la maison sur Facebook.
@com.malamaison sur Instragram.
Contacts :
commalamaison62@gmail.com / 07 68 49 24 93

 Les proches 

Solution la plus souvent utilisée, laisser son animal chez un ami, des parents, des voisins. Il sera toujours possible de trouver des personnes de confiance accueillantes et compréhensives dans votre entourage afin de garder pendant quelques jours votre chien, votre chat, etc…

 Je n’abandonne pas mon animal, je lui trouve une famille ! 

En effet, si vous êtes contraint d’abandonner votre animal pour des raisons diverses : financières, divorce… en vous rendant dans une association de protection animale, il est possible de laisser votre animal de compagnie partir vers d’autres aventures. Il est alors essentiel de l’abandonner auprès d’un refuge, qui veillera à prendre l’animal en charge dans les meilleures conditions et à lui retrouver une famille.

 

 

 

Sourd ou malentendant ?