ERBM : 180 habitations vont être réhabilitées à Méricourt

A la suite du rapport Subileau publié en Janvier 2017, un Contrat Partenarial d’Intérêt National (CPIN aujourd’hui ERBM) pour le renouveau du Bassin Minier a été signé le 7 mars 2017 à Oignies et donne la priorité à la réhabilitation et à la restructuration de l’habitat afin d’améliorer les conditions de vie des habitants du Bassin Minier du Nord-Pas-de-Calais.

 

La Communauté d’agglomération de Lens-Liévin (CALL) est signataire de l’ERBM avec les 7 autres EPCI du Bassin Minier, le Département, la Région et l’Etat. Reconversion de friches minières en équipements culturels majeurs ou en centres de recherche dédiés au développement durable, renaturation de nombreux terrils, restauration de zones humides, intégration du tissu urbain dans une trame verte et bleue… les chantiers de reconquête du territoire réalisés au cours des dernières décennies, ne sont qu’un avant-goût de ce qui attend l’agglomération de Lens-Liévin dans les prochaines années. La mise en œuvre, dès 2018, du programme d’actions élaboré dans le cadre Contrat d’engagement pour le renouveau bassin minier (État, Région, Départements du Nord et du Pas-de-Calais, intercommunalités, Caisse des Dépôts et Consignations…), constitue le plus vaste chantier de rénovation de l’habitat, de transformation urbaine, de redynamisation économique et de revitalisation sociale que la France ait pu imaginer depuis la reconstruction.

PROGRAMMATION 2018-2020

La CALL en lien avec les bailleurs sociaux SIA et Maisons & Cités ont identifié une liste de cités prioritaires où la conjonction des enjeux techniques, patrimoniaux, urbains, et sociaux nécessite une intervention intégrée. Le choix des cités prioritaires s’est basé une méthode d’analyse croisée avec les bailleurs. Sur le territoire de la CALL, la liste des 10 cités minières inscrites au plan triennal ERBM 2018/2020 est la suivante :
– Ilôt Parmentier et Cité 4 à Lens (bailleur Maisons et Cités),
– Cité des Genettes à Liévin (bailleur Maisons et Cités),
– Cité des Alouettes à Bully-les-Mines (bailleur SIA),
– Cité Bellevue Ancienne à Harnes (bailleur Maisons et Cités),
– Cité 10 de Béthune à Sains-en-Gohelle (bailleur Maisons et Cités),
– Cité 4/11 et Cité 5 à Sallaumines (bailleur Maisons et Cités)
– Cité du Parc et Cité de la Croisette à Méricourt (bailleur SIA)

À Méricourt, certains logements sont déjà en train d’être purgés.

Afin d’accélérer le rythme de réhabilitations des cités minières, l’État prévoit de consacrer 10 millions d’Euros par an sur 10 ans à la réhabilitation des logements. La CALL, en tant que délégataire des aides à la pierre de l’Etat, assure l’instruction des demandes de subvention ERBM par les bailleurs sociaux. La CALL, lors du conseil du 20 février 2018, a voté un budget dédié à l’accompagnement de rénovation des Cités minières pour un montant total de 3 millions d’Euros. Elle a également défini une grille d’accompagnement et d’objectifs permettant de répondre à la fois aux enjeux et priorités de l’ERBM et du Projet de Territoire de la CALL. Au-delà de l’amélioration de la performance énergétique des logements, la réhabilitation peut également porter sur la façade ainsi que sur leur reconfiguration intérieure afin d’améliorer le confort d’usage des habitants et de les adapter aux attentes des ménages.

À Méricourt, 118 logements seront totalement rénovés.

70 000€ par logement seront nécessaires au bailleur social, SIA Habitat, pour réhabilités chacun des 118 logements de la résidence du Parc de Méricourt (au total SIA Habitat rénovera près 4000 des 7000 logements concernés sur la Bassin Minier). Une dizaine de logement est actuellement totalement reconstruit, seule la structure de l’habitat est conservée. L’objectif est clair : permettre aux habitats de mieux vivre dans leur logements et de gagner en pouvoir d’achat, notamment grâce à une baisse de la consommation énergétique (passage de catégorie E à catégorie C ou B). Au-delà des travaux d’isolation qui seront notamment engagés, les parkings, les portails et le parc seront « modernisés ». Les habitants impactés par ces rénovations seront relogés au plus proche de leur habitations, pendant le temps des travaux (8 à 10 semaines) « histoire de pouvoir suivre l’avancement des travaux et de récupérer le courrier chaque jour ». Anne-Marie (son logement en photo) suivra avec attention les travaux. « J’ai peur pour ma cuisine, mais apparemment ils vont la conserver en état, explique la soixantenaire. Nous besoin de ces travaux, en 35 ans, il n’y a rien eu. Il y a un manque d’isolation dans ces logements, c’est compliqué de se chauffer ».

C’est « Ici et Maintenant » avec les habitants.

À l’initiative de la ville de Méricourt et de SIA Habitat, l’artiste photographe Jean-Michel André est en résidence au cœur de la cité depuis octobre 2018. La cité résidence sera fortement modifiée. « L’objectif est de permettre aux habitants de garder une trace de leur habitat, dont le cadre va être complétement modifié, de les aider dans cette transition. Certains sont là depuis des années, il y a une valeur sentimentale« , explique l’artiste. Second objectif, mettre en valeur le Patrimoine minier de cette cité, inscrite désormais au Patrimoine Mondiale.
Retrouvez son travail en collaboration avec les habitants et l’école Mermoz sur www.icietmaintenant.blog

Sourd ou malentendant ?