PARC D'ACTIVITÉS ALOUETTE 2020

AGGLO ET INVESTISSEURS ACCÉLÈRENT SON DÉVELOPPEMENT

 « LE PARC D’ACTIVITÉS VA ÊTRE AGRANDI ET LES CANDIDATS À L’INSTALLATION SE BOUSCULENT… L’ALOUETTE PREND SON ENVOL »

Avec ses 37 entreprises et 1000 emplois, le parc d’activités de l’Alouette fait figure de vitrine économique de l’Agglomération de Lens-Liévin. A cheval sur les communes de Liévin, Bully-les-Mines et Aix-Noulette, cette zone industrielle va être agrandie de 81 hectares et de nombreux projets d’implantation y sont être engagés. Le site sera clairement identifié comme une référence en matière d’activité prometteuse : le e-commerce. L’Alouette 2020 est sans conteste le symbole de l’ambition du territoire et de ses acteurs.

Le rond-point de l’A21 à hauteur de l’échangeur de Liévin/Bully, les automobilistes peuvent relever que les bulldozers s’affairaient ces derniers mois. La CALL via l’aménageur Territoires 62 a souhaité, afin de développer l’emploi, réaliser à cet endroit l’extension du parc d’activités de l’Alouette. A ce jour, le site accueille pas moins de 37 entreprises et 1000 salariés, un poids non négligeable qui fait de ce lieu un moteur économique de notre territoire. Il a vu le jour dans les années 70 en pleine récession, provoquée par la fermeture progressive des mines. L’imprimerie Artésienne et les cheminées Philippe y font figurent de pionniers mais cette zone n’a cessé de se densifier et de conforter son statut de locomotive économique au fil du temps.
Situé près d’axes de communication majeurs dans un bassin de vie peuplé offrant une main d’œuvre qualifiée et rigoureuse, le parc ne manque guère d’atouts et ces arguments expliquent son attractivité. Les élus de la CALL et des communes concernées (Aix-Noulette, Bully-les-Mines, Liévin) ont souhaité la renforcer et ils travaillent depuis quelques années sur son extension. Cet agrandissement porte sur 81 hectares, ce qui portera la surface de cette zone économique à 147 hectares. Le chantier est bien avancé. En effet, dès 2016, les aménagements ont débuté et ils s’achèveront en 2020. A partir de 2019, les premiers bâtiments qui accueilleront les entreprises sortiront de terre.

Car c’est la bonne nouvelle, les investisseurs ont été convaincus par l’Alouette qui n’a pas tardé à prendre son envol. De nombreux projets d’installations sont déjà actés, ce qui constitue une excellente nouvelle sur le front de l’emploi. L’Alouette s’oriente vers une spécificité axée sur le e-commerce. La société PRIME LOG a choisi d’y édifier un bâtiment de 100 000 m²

« On veut offrir de nouvelles perspectives et développer l’emploi. Il faut innover, en se tournant vers les nouveaux métiers. Nous avons mis les moyens nécessaires pour attirer les entreprises. Cette réalisation s’inscrit dans la droite ligne des priorités édictées dans notre projet de territoire », confie Sylvain Robert, président de la CALL.

« Nous apprécions cette région. Notre 1er site a été créé à Hénin-Beaumont. Nous voulions lancer un projet phare et l’Alouette a retenu notre attention. Nous allons attirer sur ce site un géant du e-commerce. 500 à 1000 emplois vont voir le jour », explique Hélène Fort, directrice générale PRIME LOG.

L’extension de l’Alouette a aussi séduit des sociétés déjà installées sur le secteur et désireuses de s’agrandir. Les travaux d’extension ne sont pas encore achevés que la quasi-totalité des parcelles a déjà trouvé preneur. De bon augure pour le territoire et ses habitants.

LES PROJETS D’IMPLANTATION PASSÉS AU CRIBLE… PRIMELOG : UN PROJET PHARE

Le projet impulsé par PRIME LOG porte le nom de code « Alouette 100 000 ». Il s’agira d’un centre de distribution XXL qui développera 100 000 m² dont 4 000 m² de bureaux en façade d’autoroute A21. Il a été conçu pour accueillir des grandes entreprises porteuses de développement économique et créatrices d’emplois. Une fourchette de 500 à 1000 emplois est envisagée. Ce centre de distribution s’adresse notamment aux géants du e-commerce. Primelog est particulièrement soucieux de la dimension environnementale et sociétale du projet.
«Alouette 100 000» est proposé à la location ou à la vente. Il est le fruit d’un partenariat avec Territoires 62, la CALL et les mairies de Bully-les-Mines et de Liévin. L’ouverture de cet équipement interviendra en 2020.

VIRTUO, VIRTUOSE DE LA LOGISTIQUE

L’entreprise VIRTUO est spécialisée dans le développement de projets immobiliers logistiques. Il intervient à tous les stades du projet : développement, investissement, construction, gestion… Ce groupe a profité de l’opportunité foncière de la Zone de l’Alouette en acquérant un ensemble foncier d’environ 16 ha constitué de trois lots définis : bâtiment A : 37 080 m2, bâtiment B : 18 540 m2, bâtiment C : 6 500 m2. Le présent projet constitue donc une opération d’ensemble, permettant au Groupe VIRTUO INDUSTRIAL PROPERTY de proposer des entrepôts de dernière génération, intégrant les dernières réglementations ICPE, dans un secteur industriel dynamique profitant d’une forte demande.Le projet de la société VIRTUO, appelé « V.PARK ». L’activité débutera à compter du 4e trimestre 2019.

POSTE IMMO, UNE PLATEFORME MULTI-FLUX

Dans un environnement marqué par le développement du e-commerce, l’augmentation des volumes de colis et le besoin croissant de services qui simplifient la vie de ses clients, La Poste investit massivement dans son outil industriel et logistique en France. Pour ce faire, La Poste développe de plus en plus de synergie entre ses activités courrier et colis, via la création de plateformes multi-flux, comme celle qui ouvrira à Liévin début 2020. Ce nouvel établissement traitera plus de 18 000 colis chaque jour, assurera la distribution des colis sur une large zone du bassin minier et permettra de proposer une offre de livraison Colissimo à J+1. Deux cents personnes environ y seront employées. Les travaux de tri et de préparation du courrier y seront également réalisés au bénéfice de nouveaux sites collectifs de facteurs (appelés « îlots ») dont l’implantation se fera au plus près des clients. Cette stratégie de conquête, « Ambition 2020 vers le monde des services » contribuera à compenser l’impact de la baisse des volumes de courrier en termes d’activité et de chiffre d’affaires.

CONCESSION MERCEDES-BENZ VÉHICULES INDUSTRIELS

La société Gorrias nourrit de nouvelles ambitions sur Lens-Liévin. Le projet de construction d’un nouveau bâtiment sur Liévin se justifie par le besoin d’un local plus fonctionnel, plus grand, plus visible et plus actuel de par son architecture. Ce nouvel établissement devrait permettre l’embauche d’une dizaine de personnes. Les travaux démarreront fin 2019 et le chantier sera livré pour la fin d’année 2020.

IVECO

Face à la constante progression de son activité, IVECO développe une nouvelle implantation sur le parc d’activités de l’Alouette. Le bâtiment sera labellisé « site pilote point gaz », atelier aux normes ATEX afin de recevoir la nouvelle technologie des véhicules GNL et GNC IVECO (gaz). 6 emplois vont être créés dans les 5 ans. Les travaux seront terminés pour mars 2019.

CTPLV, BIENTÔT UN 4e CENTRE TECHNIQUE

CTPLV possèdent 3 centres dédiés aux contrôles techniques poids lourds et véhicules légers sur Valenciennes, Libercourt et Sin-le-Noble. Ces structures proposent aussi la pose et la réparation des chronotachygraphes et des éthylotests anti-démarrage. L’entreprise souhaite s’étendre sur le parc de l’Alouette et elle souhaite y établir une 4e entité. 4 emplois verront le jour et l’activité commencera en juillet 2019.

UN CHÂTEAU D’EAU

En charge de la gestion de l’eau et de l’assainissement, la CALL va implanter sur le parc d’activités de l’Alouette un château d’eau. Il s’agit d’une des pierres angulaires du schéma directeur de l’eau, visant à assurer quantité, qualité et disponibilité de la ressource. A travers une esthétique novatrice, ce château d’eau est un colosse de 4000 m3. 2 cuves, 40 mètres de hauteur. Il permettra d’assurer durablement l’alimentation en eau potable du secteur. Il est le fruit d’un concours de maîtrise d’œuvre lancé par la Communauté d’Agglomération. Le coût total pour cette opération est d’environ 12 300 000 €TTC. La mise en service est programmée pour la fin de l’année 2019.

CE QU'ILS EN PENSENT

    « Ce territoire se prend en main. Elus et entrepreneurs ont une ambition partagée. Face à l’évolution du monde du travail, nous serons au rendez-vous. Il fallait réaliser des investissements pour créer un site d’envergure et nous avons relevé le défi. » Sylvain Robert, Président de la CALL

    « Nous étions convaincus que cette zone industrielle disposait d’atouts considérables. Nous avons donc engagé son extension. En quelques mois, les investisseurs ont été séduits. » Laurent Duporge, maire de Liévin et vice-président de la CALL en charge du développement économique

    « Ce projet est l’aboutissement de diverses initiatives. Les communes, la CALL et Territoires 62 ont travaillé ensemble. Il ne faut pas oublier d’évoquer les travaux sur l’A21 qui vont améliorer la fluidité du trafic sur cet axe routier majeur. » Alain Lefebvre, maire d’Aix-Noulette

    « La notoriété et l’image du territoire constituent des enjeux essentiels. Il existe une dynamique sur ce territoire, un espoir, une ambition partagée. Nous avons aussi la confiance du monde économique. » François Lemaire, maire de Bully-les-Mines

    « Territoires 62 est aux côtés des opérateurs publics et privés. Nous répondons présents, qu’il s’agisse d’ambitions relatives à la construction de logement ou d’aménagement d’un parc d’activités. » Christophe  Pilch, président de Territoires 62

    Sourd ou malentendant ?