MATHIEU DEFONTAINE

LES ENTREPRISES DU CLUSTER VIVALLEY S'ATTAQUENT AU RECORD DE L'HEURE CYCLISTE DES HAUTS-DE-FRANCE

INTERVIEW

 « LA TÊTE ET LES JAMBES »

Implanté au cœur de l’Arena stade couvert de Liévin, le cluster Vivalley, dédié au sport, à la santé et au bien-être, héberge quelques pépites. M DATAS Performance fait partie de ces entreprises innovantes. Créée par Mathieu Defontaine, M DATAS Performance relève via des objets connectés les données des sportifs, de tous niveaux, et elle les exploite pour les aider à atteindre leurs objectifs.

M DATAS Performance travaille de concert avec d’autres entreprises du cluster Vivalley… Ces « start-up » ont décidé de se fédérer autour d’un projet fou : battre le record de l’heure cycliste des Hauts-de-France. C’est Mathieu Defontaine qui sera chargé de donner les coups de pédales mais il bénéficiera de l’ensemble des technologies présentes au sein de Vivalley pour réussir.

Du haut de ses 34 ans, Mathieu Defontaine est en train d’écrire une jolie « success story ». L’enfant de Béthune a fréquenté les bancs de la Faculté des sports de Liévin avant de fourbir ses premières armes dans le domaine de l’optimisation des performances sportives au contact du monde professionnel. Parmi ses références figurent les équipes de France de football, de rugby, les clubs pro du PSG et de l’Olympique lyonnais… Passionné de sports, pratiquant notamment le cyclisme à un excellent niveau, il a décidé de mettre ses compétences et son savoir-faire également au service du monde amateur. C’est dans ce sens que M DATAS Performance a vu le jour.

Je veux démocratiser à large échelle ce que j’ai appris au contact du monde professionnel. Les objets connectés envahissent notre quotidien et aujourd’hui on peut recueillir de nombreuses données pour permettre à chacun d’atteindre un objectif. Je peux ainsi aider un marathonien à passer sous la barre des 3 ou 4 heures. Je peux aussi conseiller une personne qui souhaite débuter une activité sportive. On peut l’orienter dans le choix de l’activité. Je veux vulgariser au maximum ces technologies nouvelles. C’est aussi un enjeu de santé publique », souligne Mathieu Defontaine.

L’utilisation des données vise à exploiter 100 % du potentiel de la personne. L’optimisation est possible en étudiant les relevés réalisés pendant l’effort mais aussi durant le sommeil.

On vient intervenir sur de multiples paramètres. On peut ainsi ajuster des petites choses pour rendre l’entraînement plus efficace et atteindre la condition physique idéale le jour d’une compétition. On peut aussi apporter notre expertise sur le choix de l’équipement, sur la diététique… Nous proposons des solutions personnalisées, adaptées à la personne à partir d’une démarche scientifique », précise Mathieu Defontaine.

Au sein du cluster Vivalley, Mathieu Defontaine se sent comme un poisson dans l’eau. Tout d’abord, l’Arena stade couvert de Liévin représente un cadre de travail remarquable et offre des infrastructures rêvées. Parallèlement, Vivalley héberge plusieurs « start-up » qui évoluent dans le secteur du sport, de la santé et du bien-être… et entre fans de sport, les connexions s’opèrent presque naturellement.

On discute, on échange. Et nous constatons pour beaucoup d’entre nous, que nous pouvons nous fédérer sur des projets communs », explique Mathieu Defontaine.

Partant de ce constat, ce dernier s’est lancé dans un pari audacieux, celui de battre le record cycliste de l’heure des Hauts-de-France, vieux de 50 ans et détenu par Christian Palka. Le cycliste professionnel, reconverti en journaliste radio, avait à l’époque parcouru 42,933 Km.

Je veux réaliser l’exploit et il s’agit d’une ambition collective. Je travaille avec plusieurs entreprises incubées au cœur de Vivalley pour réussir. Si nous battons le record, nous allons valoriser l’ensemble des talents et savoir-faire qui sont hébergés au sein du cluster liévinois. Cela constitue un vecteur de développement et une vitrine remarquable pour assurer la promotion de notre gamme de service », confie Mathieu Defontaine.

LE RENDEZ-VOUS EST FIXÉ AU 12 JUIN PROCHAIN AU VÉLODROME DE ROUBAIX

Sourd ou malentendant ?