L’hôpital numérique : une révolution pour tous

Dans le cadre de la 5ème édition de Numérique en Commun[s], organisée au Stade Bollaert-Delelis, les 28 et 29 septembre, Rémi Bouchez, responsable architecture et innovation pour les Hôpitaux publics de l’Artois, présente le futur hôpital Métropolitain de l’Artois, outil exemplaire du numérique.

 

Le futur hôpital de métropolitain de Lens sera un modèle d’outil digital.

 

L’évolution de la relation hôpital-patient grâce au développement des usages numériques

Le Centre Hospitalier de Lens est l’établissement pivot des Hôpitaux Publics de l’Artois (HPA), composé également des Centres Hospitaliers de Béthune, Hénin-Beaumont et La Bassée. La prise en soin nécessite de partager des informations au sein du groupement. Pour simplifier les démarches, différents outils numériques ont été mis en ligne. Ils permettent notamment de proposer la prise de rendez-vous, la téléconsultation ou l’accès aux résultats d’imagerie et de laboratoire.

La coopération entre les acteurs du patient.

Nous allons prochainement déployer dans nos établissements un «dossier patient informatisé» unique pour permettre à nos professionnels de santé d’accéder aux informations de leurs patients. Les outils numériques, qui alimenteront notre dossier patient, simplifieront les prises en charge et permettront de faciliter le recours à l’ensemble des expertises ou surspécialités présentes au sein de nos établissements, tout en fluidifiant le parcours des usagers. Nous travaillons également au déploiement d’une messagerie sécurisée de santé. Avec l’accord de chaque patient, des données médicales seront transmises aux professionnels de santé de ville afin de faciliter la continuité des soins après leur sortie de l’hôpital.

Le nouvel Hôpital Métropolitain de l’Artois, exemplaire sur le déploiement du numérique.

Il a été pensé, dès sa conception, comme un outil digital qui intégrera des technologies innovantes et éprouvées, liées les unes aux autres. Nous bénéficierons d’un réseau informatique puissant et sécurisé, à la hauteur des flux de données que nous devrons exploiter. La logistique a été intégralement repensée en incluant, entre autres, l’utilisation de robots agiles qui achemineront par exemple du petit matériel et qui auront la capacité d’emprunter les mêmes ascenseurs et couloirs que le personnel et les patients. Le Nouvel Hôpital nous permettra de faire un bond technologique en transformant nos usages et nos pratiques, tout en contribuant au bien-être de nos usagers.

 

Retrouvez notre revue « le numérique en commun »

 

Sourd ou malentendant ?