Les Jeux Olympiques de Paris 2024 se prépareront sur l’Agglo Lens-Liévin

Après la labellisation du territoire comme « Terres de jeux 2024 », plusieurs communes de la Communauté d’agglomération de Lens-Liévin seront sur la short-list des délégations olympiques, comme centre de préparation pour les athlètes.

Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, présidé par Tony Estanguet, a dévoilé la liste des équipements sportifs retenus pouvant être sélectionné comme centre de préparation par les différentes délégations olympiques. « Il y a dans le Nord et le Pas-de-Calais des installations très réputées que les athlètes connaissent bien », affirme Tony Estanguet, Président du comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, dans le colonne de La Voix du Nord (l’interview complète). Au total, une cinquantaine d’équipements ont été sélectionnés dans les deux départements.

Parmi les infrastructures retenues, l’Aréna Stade Couvert et la Halle Vézillier de Liévin, le stand de tir régional de Bully-les-Mines, la Salle Maréchal de Harnes et la Salle Otello-Troni de Billy-Montigny. La Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin s’apprête donc a accueillir des délégations olympiques venues du monde entier. Une fierté pour tout un territoire qui su prouver par le passé son aptitude à accueillir de grands événements : l’Euro 2016,  la Coupe du Monde de Rugby 2007 ou encore la Coupe du Monde 1998. L’Agglomération regorge de richesses sportives. Des événements comme la Route du Louvre ou le meeting international indoor d’Athlétisme de Liévin, mais également des clubs sportifs de haut-niveau : le RC Lens, les équipes de volley-ball, de water-polo et de handball Harnésiennes, les carabiniers de Billy-Montigny, le Horse Ball à Meurchin (discipline non olympique), les basketteurs de Liévin… Tant d’atouts qui prouvent que le territoire est un réel acteur du sport national et international. Une sélection qui renforce la volonté d’un territoire qui sait se prendre en main.

Autour du label Terres de jeux 2024, que l’agglomération a obtenu, de nombreuses manifestations en partenariat avec le CDOS 62, le département, les communes, les établissements scolaires et associations sportives se dérouleront en amont des Jeux Olympiques. L’objectif : mettre plus de sport dans les écoles, dans la vie des habitants. La CALL milite pour le sport mieux partagé, pour tous et vecteur d’égalité. Forte de ses plus de 230 associations sportives, des dispositifs « Pass’Sport » et « Savoir Nager », l’Agglomération accompagne ses clubs, ses sportifs et futurs sportifs.

La CALL a été retenue Terre de jeux 2024. Ce label est une marque de reconnaissance du potentiel de notre territoire pour devenir base-arrière des JO. Les acteurs à vocation sportive et les clubs actifs répartis dans les 886 équipements sportifs se tiennent prêts. Le décompte est déjà activé !

Pendant les 3 ans « d’attente », les services proposeront des animations pour vivre en amont cet événement. L’idée est d’offrir aux habitants la possibilité de traverser et de ressentir différentes émotions. Des émotions provoquées par les jeux mais pas que, car le sport rayonne sur les domaines culturels, sociaux, etc. Notre « Terre de jeux » locale se veut alors :
– Une Terre d’échanges (rencontres organisées entre les clubs…) ;
– Une Terre de solidarité et d’égalité entre les publics (places offertes aux enfants pour assister aux matchs par exemple) ;
– Une Terre sociale grâce aux projets menés pour favoriser l’accès au sport (le dispositif « Pass’Sports » pour les moins de 18 ans, les subventions accordées aux associations, manifestations et initiatives locales…).

Viser loin tout en s’engageant au quotidien. Tel est le but à atteindre pour remporter la partie. Nous y arriverons.
Laurent Poissant, vice-Président de la CALL en charge du rayonnement sportif. 

Sourd ou malentendant ?