« Les Liens invisibles », le film du renouveau du Bassin Minier.

Réalisé par François Marie, « Les Liens Invisibles » part à la rencontre d’un territoire, de ses habitants et habitantes.  

« Au cours du film, on constate que quelque chose se tisse », explique Françoise Marie, réalisatrice depuis 30 ans. Le titre vient de là, comment tissent-ils ces liens entre eux sans même s’en rendre compte ? « Pendant le montage, je marchais sur le territoire », poursuit-elle. Et des personnages la réalisatrice en a rencontré dans plusieurs villes du Bassin Minier, et elle s’y est attachée. Des jeunes en service civique, en passant par des médiateurs des offices de tourisme, par des professeurs d’écoles, par des agriculteurs, des sportifs, des enfants et petits-enfants de mineurs, tous sont liés. « Ils parlent tous avec leur cœur, ils aiment ce territoire et ils n’ont rien à vendre. Derrière chaque personne se cache un mineur, une souffrance ». Venue de Paris, Françoise a pu découvrir le Bassin Minier passé du noir au vert. « J’ai découvert des paysages verts, de grands espaces de verdures, de l’eau. C’est fort et émouvant ». Et le film ne conclut rien, il ouvre à de nouvelles perspectives sur un territoire qui renaît de ses cendres : rénovation des cités minières, Louvre-Lens, renaissance du RC Lens, événements de renom comme la Route du Louvre, le Trail des Pyramides, le développement économique, la reconversion des Terrils… etc, loin des idées reçues et des clichés.

Le film « Les Liens invisibles » sera visible jusqu’au 28 juin, gratuitement. Disponible sur la plateforme Vimeo, il peut être loué gratuitement en entrant le code promotionnel : EURALENS2 (en majuscules).

REGARDER LE FILM « LES LIENS INVISIBLES »

 

 

 

Sourd ou malentendant ?