À Harnes, la CALL poursuit la réhabilitation des châteaux d’eau.

La gestion de l’eau est un enjeu crucial pour notre société. Pour la CALL, les objectifs de reconquête de cette ressource, de sa gestion, de son contrôle à sa distribution représentent l’un des premiers postes d’investissements.

Après la réhabilitation des châteaux d’eau d’Avion (en 2018), de Méricourt en 2020, les travaux de transformation du réservoir Harnésien viennent de se terminer. Près d’un million d’euros ont été nécessaires afin de donner une seconde vie à l’ouvrage (d’une hauteur de 60m, d’une capacité de 3000m3). Démarré en octobre 2019, les travaux ont été fortement impactés par la crise sanitaire actuelle. Dépose des antennes de téléphonie mobile, reprise de l’étanchéité du dôme et la modification des évacuations pluviales, reprise des bétons et des aciers, renouvellement des conduites d’alimentation dans les cuves et robinetteries, reprise de l’étanchéité des deux cuves, test de désinfection et d’étanchéité, mise en peinture des façades et la création d’une fresque… Tant d’actions réalisées, souvent dangereuses, soulignées par Sylvain Robert, président de la CALL « Bravo à celles et ceux qui ont réalisé ce projet, autant dans la conception que dans la réalisation, affirme-t-il. J’ai une pensée pour ces personnes qui, à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol, ont travaillé à faire de cet ouvrage, ce qu’il est aujourd’hui, un édifice technique, utile à la population mais également marquant la Chaîne des Parcs. » En effet, la réhabilitation du château d’eau, situé en plein cœur du Parc des Berges de la Souchez, s’est alors clôturée par le marquage du réservoir, devenu pour le Président de la CALL, « un véritable totem de la Chaîne des Parcs ».

Château d’eau de Harnes – Avant

Château d’eau de Harnes – Après

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le maintien de service.

« Pendant la durée des travaux, nous avons sécurisé toutes les ressources en eau potable autour du réservoir, comme les forages, en doublant les pompes, en mettant en place des groupes électrogènes. Nous ne souhaitions pas prendre de risques et assurer un maintien de service à la population », explique Jean-Philippe Albers, directeur des opérations pour Véolia-Eaux de l’Artois. Le château d’eau de Harnes dessert Harnes, Estevelles, Billy-Montigny, Fouquières-Lès-Lens, Loison-sous-Lens, Noyelles-sous-Lens et Sallaumines. 7 communes qui n’ont connu aucune gêne, aucune baisse de pression, pendant toute la durée des travaux.

 

Le chiffre

25 millions d’euros

sont investis sur cinq ans pour pérenniser le stockage en eau du territoire. Avec les constructions des châteaux d’eau de Bully-les-Mines et de Lens, et les ouvrages réhabilités, la CALL dispose d’une infrastructure en bon état. Cependant, il reste encore des zones à sécuriser, qui feront l’objet d’importants travaux ces prochaines années. « La Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin a 3 objectifs en matière d’eau, explique Pierre Sénéchal, Vice-Président de la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin, chargé de l’eau et de l’assainissement. Reconquérir la qualité de l’eau (exemple sur le champ captant de Wingles), sécuriser les ouvrages afin de distribuer l’eau en quantité et en qualité aux habitants du territoire, et anticiper, en prolongeant la durée de vie de nos ouvrages. Et c’est le sens que nous avons donné à cette réhabilitation, à la construction des nouveaux châteaux d’eau et aux nombreux travaux de sécurisation, d’interconnexions réalisés chaque année. »

 

À Liévin, depuis mai 2021, la CALL engage des travaux de réhabilitation du château d’eau situé à proximité de la Zone d’Activités de l’Alouette.

Zones desservies : Liévin, Ablain-Saint-Nazaire, Aix-Noulette, Angres, Bouvigny-Boyeffles, Bully-les-Mines, Carency, Givenchy-en-Gohelle, Gouy-Servins, Sains-en-Gohelle, Servins, Souchez, Villiers-au-Bois.

Budget : 1 020 740 euros T.T.C.

Nature des travaux : dépose des antennes de téléphonie mobile, reprise de l’étanchéité du dôme, reprise des bétons et des aciers, renouvellement des conduites d’alimentation dans les cuves et robinetteries, reprise de l’étanchéité des 2 cuves, test de désinfection et d’étanchéité, mise en peinture des façades.

 

 

À Lens, chantier prévu en 2022.

Zones desservies : Lens, Loos-en-Gohelle, Bénifontaine, Hulluch, Loison-sous-Lens, Meurchin, Wingles.

Budget : 1 566 347 euros T.T.C.

Nature des travaux : dépose des antennes de téléphonie mobile, reprise de l’étanchéité des dômes et du RDC, et modification des évacuations pluviales, reprise des bétons et des aciers, renouvellement des conduites d’alimentation dans les cuves et robinetteries, reprise de l’étanchéité des 3 cuves, test de désinfection et d’étanchéité, mise en peinture intégrale des façades extérieures.

Les réhabilitations déjà effectuées.

À Méricourt, travaux terminés en Juillet 2020.

Budget : 680 800 euros T.T.C

Nature des travaux : Dépose des antennes de téléphonie mobile,  reprise de l’étanchéité du dôme, reprise des bétons et aciers avec dépose des pavés de verre en façade, renouvellement des conduites d’alimentation dans les cuves et robinetteries, modification des évacuations pluviales du dôme, reprise de l’étanchéité des 2 cuves, test de désinfection et d’étanchéité, mise en peinture intégrale des façades extérieures du réservoir, création d’une prairie fleurie.

Château d’eau de Méricourt – Avant

Château d’eau de Méricourt – Après

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avion – Travaux terminés en juillet 2018

Budget : 736 900 euros T.T.C.

Nature des travaux : reprise de l’étanchéité du dôme avec désamiantage, reprise des bétons et aciers avec dépose des pavés de verre en façade, reprise de l’étanchéité des 2 cuves, renouvellement des conduites d’alimentation dans les cuves et robinetteries, test de désinfection et d’étanchéité, peinture intégrale des façades, création d’une prairie fleurie. 

Château d’eau d’Avion – Avant

Château d’eau d’Avion – Après

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

Sourd ou malentendant ?