Mobilité – Lever les freins à la mobilité chez les collégiens.

Mardi, 13h30, la sonnerie retentit au collège Langevin d’Avion. L’heure pour une classe de 3ème REP+ de comprendre un peu mieux le réseau de bus Tadao. Céline et Élodie, salariées chez Tadao, accueillent les élèves. Peu dans cette classe utilisent les transports en commun. Leur objectif sera donc de leur démontrer que le bus est une solution dans leurs différents déplacements. Dans un premier temps grâce à une heure de théorie, puis une deuxième heure consacrée à la compréhension du réseau, la création de carte « Pass-Pass » via quelques exercices.

L’objectif de l’action est d’allier l’orientation et la mobilité. En effet, la situation géographique d’un futur lycée peut apporter une certaine réticence chez le collégien. Un frein qui peut amener le futur lycéen à s’interroger sur son orientation,. « Il faut faire comprendre à nos ados qu’il existe un panel important de formations générales ou professionnelles près de chez eux grâce aux transports en commun, explique Alain Bavay (en photo), second vice-Président de la Communauté d’agglomération de Lens-Liévin (CALL). Nos collégiens doivent maitriser les transports en communs pour avoir un choix éclairé de leur formation. »

La Communauté d’agglomération de Lens-Liévin et TADAO souhaitent donc, par cette action, donner les clés de la mobilité aux collégiens du territoire.

Pour la 1ère année, l’action est actuellement expérimentée dans une classe « pilote » d’élèves de 3ème de 5 collèges en REP+ ( Réseaux d’Éducation Prioritaire) du territoire (Collèges Jean Zay et Jean Jaurès de Lens, collège Wallon de Grenay, collège Langevin d’Avion et collège Langevin de Sallaumines). « C’est une année test, affirme le vice-Président. Nous espérons épaissir l’opération dans les années qui arrivent afin que tous les futurs lycéens de l’agglomération soient informés sur nos transports en commun ».

Un travail partenarial entre les services Politique de la ville et mobilité de la CALL, ceux de TADAO et les 5 Principaux des collèges concernés a permis de définir le contenu de l’action.

  • Une sensibilisation « théorique » de la mobilité : présentation du réseau TADAO, des cartes, des abonnements…
  • Une étape « savoir-être » ; afin de porter un autre regard sur les transports en commun avec l’intervention de l’équipe de médiation de TADAO et des chauffeurs de bus. Lors de cette étape, seront impliqués les parents, souvent sources de blocage dans la mobilité de leur enfant. (étape qui aura lieu après les vacances de Toussaint)
  • La construction personnalisée du parcours de déplacement avec les élèves après le choix de leur stage ( dates en fonction des périodes de stages prévues dans chacun des collèges)

 

Sourd ou malentendant ?