Covid19 – La vaccination s’accélère sur le territoire

Depuis ce samedi 6 mars, la Halle Bertinchamps de Lens s’est métamorphosée en un véritable centre de vaccination. Le week-end des 6 et 7 mars, près de 1300 personnes ont été vaccinées.

« Les habitants sont heureux de se faire vacciner, et nous sommes heureux de les vacciner », annonce le médecin référent du centre, le Docteur Romain Majchrzak. Et l’ambiance qui y règne est au beau fixe. Entre médecins, infirmiers et patients, les sourires fusent, malgré les masques. Il faut dire que pour certains l’attente était longue, et l’ouverture de ce centre de vaccination a accéléré les choses. Une patiente sourit même de la rapidité de l’injection « Déjà ?! J’ai rien senti ! Tu peux y aller, Madame pique bien », sourit-elle à son mari.

Le Dr. Majchrzak accompagne les patients dans leur parcours de vaccination.

Après avoir pris rendez-vous via doctolib ou par téléphone (0362618437), le patient est pris en charge dès son arrivée au centre : pièce d’identité, carte vitale, puis un questionnaire pré-vaccination doit être rempli avec l’aide du personnel. Sont abordés dans celui-ci : une éventuelle infection à la covid-19 de moins de 6 mois, des symptômes récents, une grossesse en cours, un allaitement, une maladie auto-immune,etc… « Ici, nous injectons le vaccin Pzifer aux personnes de plus de 75 ans ou ayant des critères de haut risque de Covid grave*, explique Dr. Majchrzak. Après vaccination, nous gardons les personnes pendant une quinzaine de minutes dans le centre afin de surveiller une éventuelle allergie. » L’objectif pour le personnel de la Halle Bertinchamps est de vacciner 700 à 800 personnes par semaine, hors week-end. « C’est cette vaccination qui nous permettra de nous en sortir », affirme le docteur.

 

La CALL, en partenariat avec la Mission Locale, recrute 4 services civiques pour l’accompagnement des vaccinés et futurs-vaccinés.

Elles s’appellent Cécilia et Lisa, ce matin du lundi 8 mars, leur mission est d’accueillir les patients, de les orienter dans le parcours de vaccination, de les rassurer et de les sensibiliser au respect des gestes barrières. Elles assureront ces missions 25 heures par semaine, et cela pendant 8 mois.

 

*Critères de haut risque de Covid grave : Cancers, maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie, maladies rénales chroniques sévères (dont les patients dialysés), transplantation d’organes solides ou allogreffe de CSH, polypathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes, certaines maladies rares et à risque en cas d’infection, trisomie 21.

Sourd ou malentendant ?