Budget 2021 – La CALL maintient le cap d’un fort niveau d’investissement.

Un budget global de 258 millions d’euros, des investissements à hauteur de 107 millions d’euros, des dépenses de fonctionnement en baisse de 0,2% à hauteur de 136M €, des frais financiers en chute de 4%, une hausse de la capacité de désendettement, une augmentation de 2 points de la TEOM, la taxe sur l’enlèvement des ordures ménagères (une dépense de 25 euros par an et par foyer).

Bref, voilà les principaux indicateurs du budget primitif 2021 présenté par Philippe Lagrange, le rapporteur du budget et voté le 18 février en Conseil par la Communauté d’agglomération de Lens-Liévin.

 

BUDGET 2021

Un exercice complexe mené pendant une période de crise longue et couplée à une crise économique et sanitaire inédite depuis la seconde guerre mondiale.

Pour Jean-Marie Alexandre, président du groupe Républicain «Quand on regarde ce budget, on observe que la baisse des dotations, donc d’une partie de nos recettes est forte. C’est le résultat direct de l’impact de la pandémie sur les budgets publics et sur l’économie en général. Cependant, des solutions ont été trouvées. Un équilibre a été trouvé. Nous avons dû faire des choix  parfois cornéliens. Comme pour l’augmentation de deux points de la TEOM. Mais nos capacités d’investissement restent fortes. Nos engagements pour l’emploi, l’économie locale comme pour la cohésion sociale et les solidarités demeurent. »

Sur la hausse de la TEOM , Bruno Troni, président du groupe Communiste « cela a été un crève-cœur alors que nous l’avions baissé d’un point en 2016. Nous avons redimensionné certains projets, revus à la baisse de nombreuses dépenses de fonctionnement. Nous avons trouvé des solutions sans toutefois tomber dans le surendettement et sans sacrifier nos investissements. »

« C’est la traduction chiffrée de notre ambition politique. Nous allons maintenir et renforcer notre projet de territoire qui a pour but je le rappelle de structurer la transformation de notre agglomération. Nous en avons le devoir et nous disposons d’atouts pour réussir. A l’échelle régionale, le territoire devient l’un des plus attractifs en terme d’activité et d’emploi. A nous de confirmer cet élan et de travailler sur l’habitat, la mobilité, la transition énergétique comme sur la qualité de nos services publics » ajoute le Président de la CALL, Sylvain Robert.

 

Au-delà de l’attractivité, Alain Bavay, président du groupe Socialiste, Verts et apparentés revient sur les missions essentielles de la CALL « La CALL, c’est aussi un acteur essentiel des solidarités. Ce budget confirme notre implication pour la santé, la politique de la ville et la rénovation de nos cités minières, contre l’habitat insalubre, pour la lutte contre les inondations, le soutien au SDIS, l’éducation populaire, la lutte contre l’illectronisme,  l’insertion ou encore la lutte contre les exclusions.»

 

Présentation du budget primitif 2021. (Télécharger .pdf)

Sourd ou malentendant ?